• Mélissa Parain

L'ALCOOL, LA PRESSION SOCIALE


Hello les petits chou’,


Comment ça tu ne bois rien ? Mais si un petit coup, allez ! Mais fais pas ta meuf au régime, arrête tes conneries ! Tiens un ricard ou une bière ?


Cela vous dit quelque chose ? Cela fait un bon moment maintenant que je voulais aborder ce sujet.


Je ne suis pas une fan de l’alcool. J’apprécie évidemment un bon verre de vin rouge entre amis ou un Mojito au bord de mer l’été. Maintenant, je n’aime pas spécialement cela. Je chérie 100 fois plus un verre de Perrier, ma boisson préférée.


Par ailleurs, je n’ai jamais eu besoin d’alcool pour profiter d’une bonne soirée. Bien au contraire ! L’alcool me donne envie de dormir, j’ai des blackouts, j’envoie des messages suspects, et je me sens mal toute la journée du lendemain. Pour profiter d’une bonne soirée et tenir jusqu’à 6h du matin, il vaut mieux donc que j’évite l’alcool.


Pourtant cela est pour moi une vraie difficulté de ne pas boire en soirée. J’ai l’impression d’être une fille anormale, coincée et pas fun si je n’ai pas un verre d’alcool dans les mains. Comme s’il n’était pas possible de faire la fête sans boire de l’alcool. Pourquoi donc déjà ? Je n’ai jamais véritablement compris cette façon de penser.


Les gens me disent toujours « ça te ferait du bien de boire un petit coup ». Qui sont-ils pour savoir ce dont j’ai besoin ? Je fais ce que je veux. J’aime souvent leur répondre « je n’ai pas besoin de boire pour être cool, je suis bourrée naturellement ». Cela ne les empêche pas d’insister. A croire que la seule raison qui les satisferait serait que je sois enceinte.


Si vous aussi vous vous reconnaissez dans ces quelques mots voici mon conseil. Commencez par le mois d’EAUctobre, comme c’est un mouvement de mode, vous pourriez même motiver des amis et puis après vous expliquerez que vous souhaitez continuer. Les gens finiront par s’y habituer. Et si certains sont insistants, vous répondez leur que c’est un choix. Vous êtes en parfaite santé, et vous acceptez qu’on vous fasse passer pour la « relou » ou la « pas drôle » de la soirée et puis vous espérez qu’un jour ils lâcheront l’affaire.

Pour faire discrétion quand on me demande d’apporter une bouteille en soirée, je ramène mon Komboucha, du thé fermenté. Cela fera rire mes amis, ils gouttent tous et cela est leur animation du soir.

Si toutes ces solutions ne vous aident pas, alors vous devez accepter que vous ne pourrez jamais vaincre l’alcool.


Alors, à la votre ! Et courage à ceux qui subsistent !


K.I.S.S. (Keep It Simple & Smile)

Cet article vous plait ?

Partagez-le sur les réseaux sociaux !

Mon actualité vous intéresse ?

Abonnez-vous à mes comptes :

Instagram, Pinterest et Facebook !

@donotforgettokiss


#KISSOFEVERYDAY

81 vues