• Mélissa Parain

POURQUOI JE MÉDITE ?


Hello les petits chou’,


La première fois que la méditation a attiré mon attention c’était lors de lecture de Miracle Morning d’Hal Elrod. Mais depuis que je suis petite bouger et penser sont mes raisons de vivre. Je ne m’arrête jamais. J’ai un tempérament et une façon d’être très dynamique. Pour moi, le mouvement était la vie. Je ne me sentais alors totalement incapable de m’asseoir, de ne plus bouger et surtout de ne plus penser pendant plusieurs minutes.


Puis Trois hommes en quêtes de sagesse a retenu ma curiosité. Christophe André, Mathieu Ricard et Alexandre Jullien parlent de la méditation avec tellement de passion et d’émerveillement que je n’ai pu résister. J’ai alors commencé l’aventure.


Depuis je ne peux plus m’en passer. Je dirais même que je suis devenue une addict à la méditation.


Mais, d’où me vient cet attrait soudain pour la méditation ?



LA MÉDITATION, TELLE UNE BONNE NUIT DE SOMMEIL POUR MA PETITE TÊTE


Penser, analyser, réfléchir, anticiper… voici ce qui résume mes journées. Mon cerveau bouillonne, fuse en permanence.


Avec la méditation, je mets en pause mon cerveau pendant quelques minutes. Bien sûr que je continue à penser. C’est dans la nature humaine et dans la mienne. Nous sommes incapables de ne pas réfléchir. Mais j’ai appris à laisser de coté mes pensées, à les voir défiler comme un paysage au second plan sans qu’elles ne m’affectent.


J’ai été particulièrement surprise de la facilité et du bien-être qu’une seule séance de 10 minutes m’a procuré.


Je lâche prise sur mes peurs, mes caprices, mes frustrations et toutes mes pensées qui ne cessent de nourrir mes conflits intérieurs. Je soulage et calme mon esprit turbulent. Comme une bonne nuit de sommeil, cela a sur mon esprit le même effet : à la fois calmant et vivifiant. Je mets mes soucis en parenthèse et je retrouve un état mental réceptif et ouvert.


Évidemment, ce n’est pas une chose facile. Et parfois j’ai des difficultés à laisser passer mes pensées sans y porter attention. Mais ce qui est génial avec la méditation, c’est qu’il n’y a pas de mauvaise pratique. Vous ne pouvez pas rater une séance ou être nul. L’important est d’avoir pris un peu de temps pour soi et de s’être assis sur le tapis aujourd’hui.


Je deviens alors beaucoup plus tolérante avec moi-même. Et croyez-moi ce n’était pas une chose facile.

J’ai également appris à accueillir et accepter mes pensées, sans les juger. Petit à petit mes pensées ne viennent plus me perturber. Elles ne sont que pensées et non réalité. Je ne lutte plus contre elles. Et j’adore, tout simplement !



MÉDITER POUR REVENIR À L'ESSENTIEL


J’ai une vilaine manie de toujours vouloir anticiper le futur. J’organise et je prévois l’avenir. Tellement que j’en oublie parfois de vivre dans le moment présent. Parfois même je reste bloquée sur un fait passé qui me prend la tête et m’empêche de profiter d’une soirée entre amis par exemple.

Cela me rend folle, car ma plus grosse inquiétude est de passer à coté de ma vie. Je n’en ai qu’une et je veux profiter de chaque moment pour qu’il reste éternel.


Grace à la méditation, j’apprends à me recentrer sur l’essentiel : le présent. Comme j’aime le dire : « ne vous souciez pas du passé, il s’est enfui à jamais ; et ne vous inquiétez pas du futur, il n’existe pas encore ».

Avec la méditation je suis plus attentive à la vie et au présent. J’arrête de m’inquiéter pour l’avant ou l’après. Et j’apprends à vivre tout simplement.



MÉDITER POUR DEVENIR UNE MEILLEURE PERSONNE


La vie consiste à apprendre, à s’améliorer, à grandir…


Nous commençons par apprendre à marcher, puis à lire et à écrire. Nous suivons une formation professionnelle pour exercer un métier. Nous passons même des heures à nous entraîner physiquement pour être en forme. Bref, nous passons notre vie à travailler. Tellement que nous oublions de développer une de nos capacités la plus importante : le mental.


Se transformer intérieurement en entraînant son esprit est la plus passionnante des aventures. Elle n’a aucune limite, au contraire de l’activité physique. Nous ne pourrons en effet jamais réaliser un 200 mètre en moins d’une seconde. Alors que la transformation personnelle, le développement de l’amour et de l’altruiste n’ont aucune frontière.

Nous avons tendance à sous-estimer l’esprit, ce qui est bien dommage. Pourtant nous ne trouvons pas anormal de courir 20 kilomètres sur un tapis de course qui ne va nulle part. Alors pourquoi ne pas rester 20 minutes assis sur un tapis ?


Avec la méditation, je développe des qualités telles que l’attention et l’altruisme. Je diminue mon anxiété, ma vulnérabilité, mes douleurs, mon hypersensibilité, mes colères au profit d’un équilibre émotionnel et d’une paix intérieure. Je renforce mon bien-être en général et je deviens une meilleure personne.


Parce que vivre, c’est bien cela ? Une amélioration permanente de nous-même.



MÉDITER POUR ÊTRE PLUS HEUREUX AVEC SOI


Nous déployons beaucoup d’énergie pour améliorer les conditions extérieures de notre existence car nous considérons que ce sont ces éléments qui nous empêchent d’être heureux. Alors qu’en réalité, notre esprit est le seul maître à bord. Il fait l’expérience du monde et le traduit sous forme de bien-être ou de souffrance.

Avec la méditation, je transforme ma façon de percevoir les choses et j'améliore la qualité de ma vie.



MÉDITER POUR VIVRE MIEUX AVEC LES AUTRES


Souvent, mon entourage me dit que je suis bien trop gentille. Que je passe trop de temps à me soucier des autres, à faire des choses pour eux ou à tenter d’améliorer leur quotidien.

Mais il serait totalement absurde d’être heureuse au milieu d’une infinité de personnes qui souffrent. Je suis pleinement heureuse si les personnes autour de moi le sont. Je déteste me sentir inutile.


Si votre bonheur à vous seulement est votre seul but dans la vie, alors votre vie n’aura bientôt plus aucun but. Nous pourrions croire qu’il suffit de s’isoler des autres pour assurer notre propre bien-être plus facilement. Mais, les êtres humains sont interdépendants et s’influencent. Nous sommes construits pour vivre entourés et en société. L’égocentrisme se heurte sans cesse à cette réalité et n’engendre que des frustrations.


En méditant, je développe mon amour pour les autres, mon altruisme et également ma compassion qui sont les fondements d’un bonheur authentique. Je cultive mon dévouement aux autres.


Il s’agit donc de se transformer soi-même pour mieux transformer le monde.



Et vous est-ce que vous méditez ? Si oui, pourquoi ? Si non, cet article vous a-il donné envie ? Je l’espère en tout cas ! N’hésitez pas à me donner votre ressenti.



K.I.S.S (Keep It Simple & Smile)



Cet article vous plait ?

Partagez-le sur les réseaux sociaux !

Mon actualité vous intéresse ?

Abonnez-vous à mes comptes :

Instagram, Pinterest et Facebook !

@donotforgettokiss


#KISSOFEVERYDAY

34 vues