AVOIR LE COURAGE DE NE PAS ETRE AIME

November 30, 2018

 

 

Hello les petits chou’,

 

Vous le savez déjà j’en suis certaine, je suis un peu étrange comme fille. Je ne lis pas de roman à l’eau de rose. J’aime les livres de développement personnel. Mon dernier chouchou ? Avoir le courage de ne pas être aimé de Ichiro Kishimi et Fumitake Koga.

 

 

UN TITRE PARLANT

 

Dès que je l’ai aperçu sur les étagères de la Fnac, il m’a parlé. Je l’ai immédiatement saisi. C’était lui, mon nouveau livre du métro parisien

 

Ce titre est si parlant, il faut dire! Comme de nombreuses personnes, j’ai un complexe d’infériorité. J’ai pendant longtemps eu du mal à m’accepter et à m’aimer. J’allais systématiquement dans le sens de tout le monde. J’avais une peur bleue de ne pas être appréciée. Je ne disais jamais non. Je passais toujours les gens avant moi. Je me pliais en quatre pour faire plaisir à tout le monde. Je vivais pour les autres à tel point que je m’oubliais. J’avais créé un robot de la perfection qui jamais ne déprimait ou ne réprimait.

C’est alors qu’un jour le volcan a fini  par exploser…   Croyez-moi, cela n’est pas beau à voir. J’ai tout envoyé valser et personne n’a compris.

 

Aujourd’hui, j’ai retrouvé mon équilibre. Je me soucis toujours des autres, mais jamais au détriment de mon bien-être. J’ai appris que pour prendre soin des autres il fallait d’abord prendre soin de soi sans avoir peur de ne pas être aimer. L'important c'est de s'aimer soi. 

Il est toutefois vrai que parfois certains réflexes reviennent à la surface, et ce livre pouvait peut-être me donner les solutions pour les bannir à jamais.

 

 

UN DIALOGUE INTRIGANT

 

Ultra-facile à lire, le livre est écrit sous forme d’un dialogue entre un philosophe et un jeune homme  dont l’estime de soi est au plus bas. Les chapitres sont courts, ce qui permet de le découvrir par petits morceaux, idéal si vous lisez comme moi dans le métro.

 

Ils évoquent ensemble de nombreux sujets et d’interrogatoires que nous nous posons tous. Ils se  poussent mutuellement dans leur retranchement et nous avec.

 

 

UNE PHILOSOPHIE SIMPLE

 

Quand tu veux, tu peux ! Voici la morale de l’histoire. Ne vous cachez pas derrière votre passé ou votre situation pour ne pas réaliser vos rêves. J’aurai pu pour ma part me cacher derrière la dyslexie pour ne pas travailler ou encore derrière mon manque de confiance en moi pour ne pas rencontrer l’amour. Cela aurait bien été dommage. Évidemment, il est plus facile de vivre ainsi. La vie n’est certes pas toujours simple mais cela n’est pas une excuse pour ne pas faire de notre mieux. Acceptez ce que vous ne pouvez changer et donnez-vous les moyens de transformer ce que vous pouvez améliorer.

 

Dans ce roman, il est également évoqué la séparation des tâches. Vous ne pouvez pas prendre sous votre charge le bonheur de tout le monde. Vous pouvez accompagner votre entourage, les aider au besoin mais il n’est pas de votre responsabilité de gérer tous leurs problèmes. Commencez par vous occuper de ce qui vous incombe afin de ne pas être envahi par les devoirs des autres. Vous avez déjà beaucoup à faire.

 

 

UN LIVRE A CRITIQUER

 

Attention, je ne dis pas que ce livre détient la parole absolue. Il y a certains passages avec lesquels je n’ai pas été d’accord. Je pense notamment au fait que le philosophe est contre toute sorte  d’applaudissements. Selon lui, dire à quelqu’un "Bravo !" ou bien "C’est super ce que tu as accompli!" serait comme créer une hiérarchie entre cette personne et vous. Vous le placez en dessous de vous en supposant que vous ne pensiez pas qu’il aurait pu y arriver. Je suis certes en faveur d’une organisation verticale,  maintenant je pense que tout le monde à besoin de savoir que son travail ou ses actions seront  appréciées. La reconnaissance est une quête de l’homme que nous ne pouvons ignorer.

Le livre est écrit par un japonais à la philosophie de vie très individualiste. Ainsi, prenez ce qui vous intéresse et osez critiquer le reste.

 

Je trouve également que la fin est un peu rapide. Le jeune homme se met brutalement à soutenir le philosophe alors que pendant tout le roman il est dans une opposition forte. J’aurais aimé plus de nuance pour achever ce joli ouvrage.

Je ne vous en dis pas plus. Je vous laisse le découvrir et  en faire votre propre avis.

 

Prenez soin de vous,

 

K.I.S.S. (Keep It Simple & Smile)

 

 

Cet article vous plait ? 

Partagez-le sur les réseaux sociaux ! 

 

 

Mon actualité vous intéresse ?

Abonnez-vous à mes comptes :

Instagram,  Pinterest et Facebook !

@donotforgettokiss

 

KISS ON FACEBOOK
KISS ON TWITTER
KISS ON LINKEDIN
KISS ON PINTEREST
Please reload

VOUS ALLEZ AUSSI AIMER

Please reload

Please reload

THE BEST KISSES

June 16, 2019

Please reload

ABOUT ME

  • Black Instagram Icon

COMMENT MON ENTOURAGE ME DECRIT-IL ?

Pour mes amis c'est le petit bébé et pour ma famille  la petite.

POURQUOI ?

Parce que j'ai toujours le sourire, une joie de vivre à ne plus en finir et beaucoup trop d'amour à donner.

PERSONNELLEMENT ?

J'aime me nommer Mlle Nuche car je baigne dans la plus grande des naïvetés et que je suis mademoiselle catastrophe.

POURQUOI CE BLOG ?

Curieuse, j'aime la vie, j'ai envie de la croquer à pleines dents, de ne jamais passer un jour identique et de toujours découvrir de nouvelles choses. Mais plus que la vie, j'aime les gens et le partage. A travers ce blog, je souhaiterais créer une plateforme d'échanges de bons plans, d'astuces, d'opinions et d'instants de bonheur.  

Je rêve d'un lieu capable de vous redonner la patate et toute l'énergie dont vous avez besoin pour vous dépasser et vivre de nouvelles aventures. 

K.I.S.S (Keep It Simple & Smile)

#KISS

K

I

S

S

eep

t

imple

mile

&