CRISE DES 25 OU PERIODE DE TRANSITION

February 16, 2017

 

Hello les petits Chou’,

 

Pour ceux qui l’ignore je suis encore un petit bébé car je n’ai pas encore 25 ans ! Plus pour très longtemps il est vrai...

 

Après un an de vie active, j’ai connu un passage un peu troublant. J’étais dans une période de remise en question sur moi, et plus globalement, sur le sens de ma vie.

 

Non, je ne suis pas dans la crise précoce de la cinquantaine mais bien dans la « quaterlife crisis » ou le blues des « twentysomething », en bref la crise des 25 ans. Et oui, car ça existe !

 

 

LA CRISE DES 25, C’EST QUOI ?

 

C’est une période de transition importante. Elle peut-être très rapide et sans douleur pour certains et plus longue et plus difficile à passer pour d’autres.

 

Nous sommes à la fin de l’apogée de notre jeunesse, nous entrons dans la vie adulte, la vie professionnelle. Nous sommes tout d’un coup sensés être autonome, quitter le nid familial, construire une carrière professionnelle, avoir un réseau d’amis solide… Bref, nous devons devenir plus raisonnables. Et si nous n’en avions pas encore envie ?

 

Cette crise se manifeste par une remise en question soudaine de l’ensemble de nos choix : études, débuts professionnels mais aussi amicaux et amoureux. Nous, nous posons des questions sur notre avenir et l’orientation que nous souhaitons prendre. Contrairement à la crise de l’adolescent, elle est plus mature, plus profonde et ne se fait pas dans la rébellion. C’est un appel à plus de sens, plus de justesse, plus de bonheur tout simplement.

 

 

LA CRISE DES 25,  LA CRISE DE LA GENERATION Y ?

 

Certaines personnes ne croient pas ou sous-estiment les méfaits de cette crise des « twentysomething » considération qu’il s’agit d’une nouvelle lubie de la génération Y.

 

Quand je discute avec mon père, je me rends compte qu’il existe bien un fossé générationnel entre nous deux. Ce fossé est très différent de celui qui lie nos parents avec nos grands parents. Ce dernier est, en effet, lié au nouveau monde, au monde industrialisé, dans lequel nous vivons avec l’eau courante, l’électricité, internet, les objets électroniques, les nouveaux métiers.

 

En revanche, le fossé qui existe avec nos parents et nous est issu du sentiment d’instabilité dans lequel nous avons grandi : professionnel, conjugal et aussi familial. Nous avons de plus en plus de mal à nous projeter dans la vie adulte. A mon âge mes parents étaient déjà mariés et en route pour le premier enfant. Moi ? Je vis toujours chez papa et maman et je suis loin du statut de mariée avec enfant. La société d’aujourd’hui manque de repère et ne répond plus aux aspirations des jeunes.

 

Nous sommes, en effet, confrontés qu’à des messages négatifs depuis le début de nos études : « Il va être compliqué de trouver un job… », « vous allez devoir payer beaucoup d’impôts, alors économisez ! », « vous allez travailler jusqu’à vos 70 ans ! », « vous ne toucherez rien pour votre retraite »… Ce n’est pas vraiment donner de l’espoir aux jeunes !

 

 

MA CRISE DES 25, MES REVES A L’ORDRE DU JOUR

 

Cette crise des 25, je la connais et je l’ai vécue. 

 

Après mes études, j’ai trouvé un travail assez rapidement. Coup de chance, ma N+1 partait à la fin de mon apprentissage de Master 2. Deux mois après la fin de mes études, je signais mon premier CDI.

 

Au départ, j’étais pleine d’enthousiasme. J’adore l’esprit et les valeurs de l’entreprise. Je n’avais qu’une envie y travailler et apprendre un maximum de choses.

 

Mais au bout d’un an, je réalise que je ne me retrouve pas dans ce travail. Je n’arrive pas à m’épanouir et à comprendre pourquoi je fais vraiment ce travail. J’avais toujours voulu faire de la beauté, car je suis convaincue de ses vertus psychologiques. Je voulais aider et conseiller les femmes pour qu’elles soient plus épanouies. Mais au sein de cette fonction, je n’avais pas l’impression de participer à la cause pour laquelle je me battais, je n’étais pas assez utile. Je voulais faire plus.

 

J’y avais pourtant consacré toute mon énergie et j’avais mis de côté ma vie privée et mes rêves d’enfant. Le bilan après un an : j’avais arrêté la danse (le contemporain et le rock) et le piano, je ne voyais plus mes amies du lycée, j’avais abandonné l'idée de faire mon blog…

 

La conjoncture actuelle est telle que je n’avais pas le choix : je ne pouvais pas partir sans avoir d’autre travail. Et puis partir pour aller où ? Je ne savais pas vraiment… Ce n’était pas un projet raisonnable, il ne servait à rien de prendre une décision sur un coup de tête.

 

Soutenue par ma responsable, mes amis, ma sœur et mon copain j’ai alors décidé de réagir, de tout simplement revoir mes priorités et de consacrer plus de temps à la réalisation de mes rêves.

 

J’ai repris les cours de danse contemporaine, j’ai monté mon blog, j’ai consacré plus de temps à mes amis et à ma famille.

 

Il s’agit d’un âge où il est crucial de se sentir épaulé car nous sommes simplement perdus. Il ne faut pas hésiter à en parler, à demander des conseils auprès des personnes qui nous connaissent le mieux. Il est important de ne pas s’enfermer dans des pensées négatives sur soi.

 

Ce recul et cette prise de conscience sont sûrement la meilleure chose qui me soit arrivée, elle était justifiée et vitale.

 

Mais rien ne sert à se précipiter. J’ai alors pris le temps de me poser les bonnes questions pour être capable aujourd’hui de résoudre les  questions : Quel type de femme je souhaite être ? Qu’elle orientation je souhaite donner à ma vie ?

 

Je n’ai pas encore concrétisé tous mes rêves mais chaque jour je me réveille avec la patate et l’envie de les réaliser et c’est tout ce qui compte. Je m’y approche chaque jour un peu plus. C’est stimulant et motivant. Grâce à ma vitalité et mon énergie j’innove, j’ose et j’entreprends. Je ne laisse plus la vie décider de mon sort. Je deviens aujourd’hui le maître de mon destin.

 

Mes rêves se réaliseront j’en suis certaine, car le travail est toujours récompensé.

 

 

K.I.S.S. (Keep It Simple & Smile)

 

Cet article vous plait ? 

Partagez-le sur les réseaux sociaux ! 

 

 

Mon actualité vous intéresse ?

Abonnez-vous à mes comptes :

Instagram, Pinterest et Facebook !

@donotforgettokiss

 

 

KISS ON FACEBOOK
KISS ON TWITTER
KISS ON LINKEDIN
KISS ON PINTEREST
Please reload

VOUS ALLEZ AUSSI AIMER

Please reload

Please reload

THE BEST KISSES

June 16, 2019

Please reload

ABOUT ME

  • Black Instagram Icon

COMMENT MON ENTOURAGE ME DECRIT-IL ?

Pour mes amis c'est le petit bébé et pour ma famille  la petite.

POURQUOI ?

Parce que j'ai toujours le sourire, une joie de vivre à ne plus en finir et beaucoup trop d'amour à donner.

PERSONNELLEMENT ?

J'aime me nommer Mlle Nuche car je baigne dans la plus grande des naïvetés et que je suis mademoiselle catastrophe.

POURQUOI CE BLOG ?

Curieuse, j'aime la vie, j'ai envie de la croquer à pleines dents, de ne jamais passer un jour identique et de toujours découvrir de nouvelles choses. Mais plus que la vie, j'aime les gens et le partage. A travers ce blog, je souhaiterais créer une plateforme d'échanges de bons plans, d'astuces, d'opinions et d'instants de bonheur.  

Je rêve d'un lieu capable de vous redonner la patate et toute l'énergie dont vous avez besoin pour vous dépasser et vivre de nouvelles aventures. 

K.I.S.S (Keep It Simple & Smile)

#KISS

K

I

S

S

eep

t

imple

mile

&