LA REUNION EN 2 SEMAINES - PART 3 : LE CENTRE & L'EST

September 16, 2017

 

Hello les petits chou’,

 

Après le nord-ouest et sud-ouest, voici enfin la dernière partie de mon voyage sur l’île de La Réunion. Cette fois, nous découvrons le centre et l’est. Nous avons eu la chance jusqu'ici de nous balader dans la jungle et la savane réunionnaise. Plongeons maintenant dans une toute nouvelle atmosphère à la fois désertique et volcanique. Comme si nous étions sur la lune, nous avons vécu une véritable explosion visuelle.

 

 

DAY 11 : SOUS LA TERRE

 

 

Le matin, nous devions faire un voyage dans les tunnels de lave du Piton de la Fournaise. Malheureusement, le guide n’est jamais venu… Suite à des problèmes de « connexion », il n’avait apparemment pas reçu l’information de la visite... Nous avons donc décalé notre aventure à l’après-midi. En contrepartie, il nous a offert l'excursion, normalement à 50 euros par personne.

 

En attendant, nous ne savions pas vraiment quoi faire… Étant un dimanche, toutes les activités des alentours étaient en effet fermées...

 

Nous nous sommes décidés à nous poser à la Pointe du Tremblet afin d’admirer une fois de plus la puissance de la nature.

 

 

 

Nous avons déjeuné à La Case Volcan. J’ai adoré le principe : goûter des minis portions de chaque plat proposé avant de choisir le votre. Malheureusement, les menus n’étaient qu’à la viande. Cela fut finalement un bien pour un mal, car nous avons pu découvrir la salade de palmiste. Incroyable ! Il s'agit d'un plat de luxe sur l’île, il me semble. Nous avons complété avec quelques samoussas, des frites et un jus de fruit maison délicieux.

 

Petite astuce by Mlle Nuche : montez à gauche après le restaurant en descendant la rue, et au niveau du château d’eau prennez à droite pour découvrir une sublime vue sur la coulée de laves de 2004 à Saint-Rose, la plus importante de l'île jusqu'alors avec plus de 6,5 kilomètres de galeries. 

 

 

Après avoir observé le haut, il était temps d’aller voir enfin ce qui se passe en bas et surtout à l’intérieur. Et oui sous la terre !

 

L’expérience fut incroyable et inoubliable ! Étant claustrophobe je n’étais pas très rassurée au départ. La peur s’est très rapidement envolée. Nous n’avons absolument pas rampé. Au pire des cas, nous avons été à quatre pattes. So Easy ! L’intérieur des coulées se constitue principalement de grandes galeries où nous pouvions nous tenir debout sans problème. Nous avons découvert des couleurs que nous ne soupçonnions pas trouver et des formes insolites : stalactites, stalagmites, grandes salles, cascades de lave refroidies, banquettes, skylight et puits de lumière…. 

 

 

Yoann, notre guide de Rando Volcan, fut parfait. Il commença par nous faire un petit cours de volcanisme afin de mieux nous faire comprendre le processus de formation de l'île de La Réunion. Passionné par son sujet, il nous montrait tous les secrets et les mythes des lieux. Un peu de lave refroidie prend notamment la forme du dodo, icône de l'île. 

 

 

Au fond du tunnel, il nous a plongé dans le noir complet pour nous raconter quelques histoires merveilleuses sur l’île et son volcan. Nous avions l’impression d’être bercés par un vieux sage de La Réunion. Sa magnifique terre n’avait plus de secret pour nous.

 

Et voici, mon NUMERO 3 des choses à faire à la réunion !

 

Le soir, nous sommes arrivés dans notre hôtel au cœur de l’île : Les Aubépines. Situé en altitude, nous avons eu bien froid. Il ne nous a fallu que quelques secondes avant de nous glisser sous la couette. L’hôte pouvait sembler au premier regard un peu froid. En réalité, il était très gentil. Je pense simplement qu’il n’avait pas vraiment l’habitude des personnes étrangères et n’était pas très à l’aise avec le contact humain.

 

Nous avons dîné à Le Relais des Plaines qui nous a offert une cuisine comme à la maison. Des plats et une formule très accessibles.

 

 

DAY 12 : SUR LA LUNE

 

 

Le petit déjeuner aux Aubépines fut extra ! Tout est maison :  canelés, jus et confitures de goyave, fromages frais des plaines, clémentines… Ce fut une véritable surprise et un délice. Nous n’avons pas pu nous empêcher de tout goûter, malgré le fait que nous n’avions pas si faim.

 

Quelques jours auparavant, le 14 juillet précisément, le volcan est rentré en éruption. Quel chance, nous avions ! Nous nous devions donc d’aller observer ce spectacle unique au plus près.

 

1h de voiture en passant par la fameuse Plaine des Sables et nous nous croyons sur la lune avec ce paysage désertique bluffant. Je vous laisse contempler les photos, car je ne serais vous le décrire davantage.

 

 

Nous nous sommes garés au parking un peu plus bas que le Pas de Bellecombe car celui-ci était fermé en raison de l’éruption.

 

Nous avons marché 2h (3h30 aller-retour) en passant par Bert pour admirer l’éruption. Nous pouvions voir les jets de laves et une petite coulée au loin. Nous ne pouvons pas contempler pas ce miracle de la nature tous les jours. Nous en avons profité un petit moment. Et nous avons pris des milliers de photos mentales. Les réelles ne rendaient en effet pas grand chose…

 

 

Le chemin est totalement plat. Il s’agit plus d’une bonne balade que d’une randonnée. Nous avons pu facilement parler durant tout le périple ce qui était très agréable. Ce nouveau décors volcanique est également impressionnant. Malheureusement, nous sommes nombreux à réaliser le pèlerinage. L’ambiance désertique est donc un peu troublée sous la foule.

 

Direction ensuite, notre dernier hôtel le Lodge d’Eden. Un couple, Eric et Helene, trop mignon et fort sympathique nous accueille dans un cadre ultra-charmant et plutôt beau malgré les couleurs insolites. L’inspiration et l’aura tamoul me font me sentir comme chez moi.

 

En fin d’après-midi, nous avons essayé de visiter les environs. Nous commençons par le temple tamoul Le Colosse, celui-ci, une fois de plus, était fermé. Il semblerait qu’il soit possible de faire des visites avec l’office du touriste, mais nous avons eu l’information un peu tardivement…

 

 

Nous avons erré dans la ville peu charmante voire parfois effrayante. Nous l’ignorons encore mais malgré les paysages nouveaux et magnifiques que nous allions découvrir, les villes étaient fantômes dans ce coin de l'île… 

 

Nous n’avons trouvé aucun restaurant pour dîner. Pourtant nous n'étions pas les compliqués. Nous cherchions simplement un restaurant ouvert, avec un minimum un plan sans viande. Échec ! Nous avons donc acheté quelques plats locaux dans un supermarché pour les manger sur la petite terrasse de notre chambre.

 

 

DAY 13 : ECHEC & MAT

 

 

Dans cette partie de l’île, il y a très peu de plage. En revanche de nombreux bassins permettent de se baigner.

Nous avons choisi le Bassin de La Mer ou plutôt sa rivière. Nous n’avons en effet jamais trouvé le bon chemin jusqu’au bassin. Nous avons finalement atterri beaucoup plus haut au niveau de la rivière qui s'y verse. Nous nous y sommes donc posés. Nous étions seul au monde. Parfaite pour une petite escapade en amoureux ou un premier rendez-vous.

 

 

Nous nous sommes rendus à l’Église de Saint-Anne. Son inspiration tamoul et anglaise l’ont doté d’une façade surprenante, sublime et unique. En revanche l’intérieur n’a pas vraiment d’intérêt.

 

 

Entre Sainte-Rose et Sainte-Anne, nous avons fait un stop rapide au pont suspendu de la rivière de l'Est. Construit en 1894, il était à l'époque le plus long pond suspendu au monde. Il a même été classé monument historique en 1979. Trop fragile, il est aujourd'hui interdit de le traverser. Il reste tout de même très majestueux et élégant. 

 

 

J’avais beaucoup entendu parler de l’Eglise Notre-Dame-Des-Laves. Elle aurait survécu à une éruption violente. Les blogs de voyage en parlaient comme si c’était un véritable miracle. Je trouve pour ma part que tout cela sonne très faux. Nous avons plutôt l’impression d’être dans les coulisses d’un film : la lave étant comme déposée délicatement autour de l’église. De nombreuses pages de journaux sont exposées à l’intérieur expliquant que tout cela n’est qu’une histoire de physique et de chimie. Le phénomène a d’ailleurs eu lieu dans plusieurs autres endroits. Rien de tout cela n’est donc miraculeux. L’endroit a fait parler car il s’agissait d’une lieu sacré mais cela aurait été une maison lambda personne n’en n’aurait parlé. Un bon piège à touristes ! 

 

 

Nous avons mangé dans le Restaurant des Laves. La façade ne donne pas vraiment envie, mais nous avons mangé un très bons plats et très copieux pour 18 euros.

 

Comme vous l’avez sans doute compris, après les marchés, ce que j’adore faire en vacances : visiter des petites productions locales. Bannaland est une maison qui cultive et vend des bananes. Nous avons été très déçus par l’endroit. Visiblement nous les collectionnions dans la journée. La visite était non guidée avec des explications qui laissaient plus qu’à désirer : panneaux avec inscriptions effacées, des informations répétitives et des mauvaises orientations lors du parcours. Cette visite n’a vraiment eu aucun intérêt. Il est rare que je fasse des commentaires négatifs. Mais pour le coup, c’était assez scandaleux.


Sur le chemin du retour, nous nous sommes arrêtés à l'Anse des Cascades. Cette jolie aire naturelle et aménagée abrite un petit port de pêche et de multiples petites cascades coulant sur les falaises. Son espace de pique-nique sous les cocotiers fait bien rêver. Un sentier permet même se balader au plus proche des cascades. Bref, le site est sublime, nous nous retrouvions au milieu de l'Océan Indien et des cascades dans un écrin de verdure à la hauteur de ce que nous attendons à la Réunion. Ce n'est pas pour rien que le lieu est prisé par les locaux. Nous savions enfin où la population de l'est de l'île se cachait.

 

 

Il était encore tôt dans la journée et nous avions une forte envie de nous baigner. Nous nous sommes dirigés vers le Bassin Bleu, mais le monde et l’atmosphère très touristique nous a immédiatement dissuadés. Heureusement, l’hôtel avait un petit jacuzzi rien que pour nous !

 

Malgré nos désillusions, la journée s’est tout de même bien finie avec le meilleur repas du séjour. Nos hôtes nous ont préparé un joli dîner traditionnel : gratin à la citrouille, lentilles aux chouchous, carry de morue et beignets au choux fleur ! Miamm ! Pour le dessert, banane flambée avec glace coco et une dégustation de rhums arrangés. Écouter l’hôte nous parler de ses astuces culinaires et des bienfaits de chaque ingrédient fut passionnant.

 

 

 

DAY 14 : MINUTE TRADITION

 

 

Après la Saga du Rhum direction la deuxième grande distillerie de l’Ile : Savanna. Liée à l'usine du Bois Rouge, une des deux sucreries de l'île de La Réunion, elle nous livre tous les secrets de la fabrication du Rhum. Malheureusement, pour des questions de sécurité la sucrerie fut fermée aux visiteurs. Celle-ci avait l’air pourtant fort intéressante.

La récolte de la canne à sucre venant de démarrer quelques jours auparavant nous avons eu la chance d’entrer dans l’usine en fonctionnement. Dans cette espace surprenant nous découvrons un véritable vaisseau industriel dédié aux plus grands rhums. Leur élaboration minutieuse, leurs différents procédés fermentation et les mystères du vieillissement dans les chais n'a plus de secret pour nous. 

 

 

La visite est très différente de celle de la Saga du Rhum. Nous avons en effet évoqué la production de rhum dans son aspect plus technique et plus prestigieux alors qu’à la Saga du Rhum nous étions davantage plongés dans la tradition et l’humour. Par ailleurs, Savanna réalise principalement des rhums traditionnels pendant que la Saga se concentre sur les rhums arrangés.

Nous avons donc dégusté des rhums purs et traditionnels accompagnés de quelques sucreries de la maison. Ce fut très captivant. Toutefois, je préfère définitivement le rhum arrangé.

 

Nous avons déjeuner au Midi-PanonCe fut différent de ce que nous avions fait jusque là. Son buffet à volonté à 14 euros nous a fait découvrir de nouvelles saveurs et surtout nous a permis de retrouver quelques salades occidentales. Après bientôt 2 semaines cela faisait tout de même du bien.

 

Au niveau du cirque de Salazie, nous découvrons le fameux Voile De La Mariée. Cette cascade haute et large entourée d'une verdure luxuriante est particulièrement impressionnante. Son nom est issu d'une légende tragique. Un jeune homme riche tomba amoureux d'une jeune fille modeste. Le père de cette dernière s'opposa à cette union. Le jour du mariage, il tente de tuer le garçon. En essayant de s'enfuir, la mariée tomba de la montage en laissant son voile accroché le long de la falaise. On raconte même qu'il y a quelques années, l'eau tomba tellement de la cascade que la vapeur qui se dégagait dessinée un voile.  

 

 

Au coeur du village d'Hell Bourg, nous avons poussé le portail de la Maison Folio, une authentique maison créole. Les petits enfants de la mamie toute mignonne nous font visiter les lieux en nous racontant l’histoire du village, ancienne station thermale, et nous livrent leurs traditions. Entre les indications botaniques, les senteurs exotiques et les anecdotes rigolotes nous nous sommes laissés voyager dans l'ancien temps. Grâce à sa petite fontaine et ses allées dallées de vielles pierres la demeure est particulièrement raffinée.  

Il n’y a pas d’horaire pour les visites nous nous joignons à un groupe en cours et nous le quittons la où nous l'avions rejoint. Le principe est plutôt malin. Nous étions totalement libres, un peu comme si nous entrions chez des amis.

Dommage qu’il n’y a pas de boutique souvenir. Nous aurions bien voulu repartir avec quelques-uns de leurs secrets.

 

 

Pour finir la journée, nous avons fait une petite balade d’une heure dans Hell Bourg, un des plus beaux villages de l’île après l’Entre Deux. Nous sommes notamment passés par les ruines des anciens thermes.

 

 

Nous avons pris notre dernier dîner à La Kaz Mémé, un petit bouiboui pour un repas bien local, très gourmand et surtout pas cher.

 

 

DAY 15 : LA REUNION C’EST FINI

 

 

Cette dernière journée a commencé autour d’un petit déjeuner coloré et vitaminé au Lodge D’Eden. C’était difficile de quitter ce petit paradis.

 

 

Je ne pouvais pas partir de l’île sans avoir acheté un sachet de Lentilles de Cilaos. Nous sommes donc passés assez tôt à l’Espace Fraîcheur. Et me voilà avec 2 kilos en plus dans ma valise !

 

Direction ensuite la Coopérative de Vanille. Sa visite guidée de 45 minutes est très complète. Elle est effectuée par une vrai passionnée de la vanille qui nous a fait découvrir la fabrication artisanale de cette épice depuis les différentes étapes de la fleur jusqu'aux différentes gammes de vanille. Le parfum sur place est incroyable et nous ne pouvons résister à l’achat de quelques gousses malgré les prix un peu élevés.

 


Dernière étape du séjour : le Domaine de Coco. Ne vous fiez pas à son nom, ce n'est pas une production de noix de Coco. Coco est simplement le nom du fondateur. Nous voici dans les véritables coulisses de la production de la canne à sucre. Si je devais avoir un 4e dans mon top 3 des choses à faire à La Réunion ce serait bien celui-ci ! 

La directrice de l’établissement est très charmante et touchante. Elle nous montre sans tabou la dureté physique, mentale et financière de son travail. Elle nous livre comment elle tente de s’en sortir principalement grâce à son jardin aux milles merveilles.  Elle nous fait notamment découvrir le Jacquier, le plus gros fruit au monde. Particulièrement émouvant, nous n’arrivions plus à la quitter tellement c’était fascinant de l’écouter nous parler de sa vie.

Bifou a eu la chance de se livrer à la coupe de la canne. Je ne m’y suis pour ma part pas risquée ; maladroite comme je suis, je me serais sans doute coupée la jambe.

 

 

Pour finir, nous avons fait un saut à la Cascade de Niagara et nous avons déjeuné à La Terrasse. Le patron est totalement fou et pas forcément dans le bon sens.... Le repas quant à lui fut très bon : un mélange entre l’Occident et La Réunion pour nous faire un retour sur le continent en douceur.

 

 

 

Et voilà, c’est la fin de ce merveilleux voyage. Je suis tombée amoureuse de La Réunion. Ses paysages, les gens, les aliments, la culture, les traditions, ses terres, ses secrets, ses mystères... Bref, tout m’a plu. J’espère que ces trois longs articles vous auront donné envie d’y aller et surtout vous aideront dans votre itinéraire. N’hésitez pas à me partager également vos bons plans. Je compte bien y retourner un jour, il y a tellement de choses que j'aurais aimé faire encore : plongée, canyoning, la Forêt d'Hell Bourg, le Trou de Fer, voir des baleines.... Ce sera pour une prochaine fois.

 

 

<=Découvrez la partie Nord-Ouest de L'île

<=Découvrez la partie Sud-Ouest de L'île

 

 

K.I.S.S. (Keep It Simple & Smile)

 

 

 

Cet article vous plait ? 

Partagez-le sur les réseaux sociaux ! 

 

 

Mon actualité vous intéresse ?

Abonnez-vous à mes comptes :

Instagram, Pinterest et Facebook !

@donotforgettokiss

 

 

KISS ON FACEBOOK
KISS ON TWITTER
KISS ON LINKEDIN
KISS ON PINTEREST
Please reload

VOUS ALLEZ AUSSI AIMER

Please reload

Please reload

THE BEST KISSES

June 16, 2019

Please reload

ABOUT ME