LA REUNION EN 2 SEMAINES - PART 2 : LE SUD-OUEST

August 31, 2017

 

Hello les petits chou’,

 

Résumé des épisodes précédents : j’ai fait le tour de la Réunion en 2 semaines cet été. Bien sûre je suis loin d’avoir tout vu (surtout en ce qui concerne les randonnées, sujet inépuisable ou presque !). Mais, grâce à un très bon rythme, j’ai tout de même eu le temps de bien visiter l’île, souvent en l’excellente compagnie des réunionnais !

 

Après vous avoir dévoilé mes 5 premiers jours dans la jungle de l’île, voici le programme de mes 6 jours cette fois-ci dans un paysage plus tropical au Sud-Ouest.

 

 

DAY 6 : ROUTES EN FOLIE

 

 

Après notre première nuit à Saint-Pierre, nous nous apprêtons à réaliser ce qui fut, sans aucun doute, la journée la plus routière du voyage. Un programme bien chargé qui s’est effectué principalement en voiture dans des chemins montagneux assez difficiles.

 

Petit conseil by Mlle Nuche : faites comme moi dotez-vous d’un bon chauffeur qui n’a pas peur des tournants.

 

Nous commençons par prendre des forces avec un petit déjeuner gourmand : quelques financiers et un croissant créole de la boulangerie Manciet. Celle-ci fut notre cantine de la semaine. Nous avons testé toutes leurs sucreries tellement elles étaient bonnes. Je vous conseille fortement cette pâtisserie artisanale excellente !

 

Nous nous sommes dirigés ensuite vers la Maison du Curcuma. Cette petite boutique charmante nous invita à découvrir la fabrication de sa denrée rare grâce à une courte vidéo intéressante. Nous avons le droit à une dégustation de quelques vinaigres et de sirop délicieux. J’ai pour ma part craqué pour le vinaigre de curcuma ainsi que sa poudre de luxe aux nombreux bienfaits.

 

 

Un peu plus haut, nous sommes allés à la rencontre de la Cascade Grand Galet. Au bord de la route, un petit espace libre se dégage pour pouvoir admirer ce miracle de la nature, à la fois magnifique et impressionnant. Sa puissance entraîne de forts courants au niveau du bassin interdisant ainsi toute baignade.

 

 

En redescendant vers la mer, nous nous arrêtons Chez Jim, le plus vieux restaurant de la région. Les hôtes vous proposent une cuisine traditionnelle comme à la maison. Ce jour-là, leurs plats n’étaient qu’à base de viande…. Mauvaise nouvelle ? Ou pas ! La maîtresse de maison nous a offert un succulent assortiment de samoussas au fromage, de beignets piment-fromage et de bonbons au piment, le tout accompagné de quelques frites. Pour le dessert nous sommes restés dans le thème avec des beignets au manioc, banane et une petite glace au lait de pistache pour faire passer tout cela. Un repas délicieux et typique pour seulement moins d’une quinzaine d’euros !

 

 

Nous souhaitions ensuite faire un petit plongeon dans la piscine naturelle de Manapany-les-bains. Au moins là nous étions certains de ne pas rencontrer de requins. Toutefois, la forte pluie nous a très légèrement démotivée… Mais nous n’allons certainement pas nous plaindre car durant tout le voyage nous n’avons eu que 2 jours de pluie et cela ne durait que quelques heures. Si ce n’est pas avoir de la chance ça, je ne sais pas ce que c’est. En plein hiver ce n’était pas gagné d’avance. Nous avons tout de même fait un petit tour pour explorer les environs et admirer la splendide vue.

 

 

Au vue de la météo qui ne semblait pas se calmer, nous nous sommes rendus au Marché Couvert de Saint Pierre, juste en face de notre hôtel. Ce vaste espace circulaire nous a bien aidé dans notre quête de souvenirs et de babioles pour les copains et la famille. Nous avons déambulé tranquillement entre les étroites allées tracées par les montagnes de paniers tressés, de collections d’épices et d’objets exotiques. Ne cherchez pas à comparer les prix, les marchands s’alignent. La bonne vieille concurrence amicale !

 

 

Lorsque le soleil est à nouveau réapparu, nous avons pu flâner dans la rue Des Bons Enfants, la rue commerçante de Saint-Pierre. Vous y trouverez principalement des boutiques de mode. J’avoue que ce n’était pas exactement ce à quoi nous pensions …

 

Pour le diner, nous avons opté pour une Pizzeria, Gadiamb. « Pas très typique ! » vous allez me dire. Au début, moi aussi je n’étais pas très convaincue. Mais en voyant qu’il s’agissait du restaurant n°1 de la ville sur Tripadvisor et en lisant les commentaires plus que positifs, je me suis laissée tenter. Et je n’ai pas été déçue du voyage. Le cadre est sympathique et charmant. Le chef cuisto qui vous servira également de serveur est bien sympathique, amusant et talentueux. Ses pizzas faites maison et préparées juste devant vous à l’aide de produits frais sont excellentes. Je vous recommande la chèvre miel généreuse sur les noix. Sa pâte très fine a ravi mes papilles et mon petit estomac.

 

 

DAY 7 : DANS L’ANCIEN TEMPS

 

 

Un peu avant 10h30, nous nous sommes rendus à la Maison du Café Grillé pour une visite de plus de 2 heures à 7 euros par personne. Nous pensions suivre une visite guidée sur la fabrication du café. Mais ce fut bien plus que cela : une explication des plantes exotiques et esthétiques pour la mise en bouche, puis nous avons remonté l’histoire avec la biodiversité du temps de nos grands-mères. De là, nous avons reçu une orgie de culture sur les plantes, leurs bienfaits, leurs utilisations passées et actuelles. Nous avons eu le droit à une pointe d’histoire nous dévoilant les secrets de ces plantes insolites présentes sur l’ile. Pour finir, nous avons réalisé un petit tour des arbres fruitiers et des plantes aromatiques. Ce fut une balade merveilleuse avec un guide passionné qui nous abreuve de savoir avec une touche d’humour ! Cette visite est définitivement le NUMBER ONE de mon Top 3 des choses à ne pas manquer à La Réunion.

 

 

Et j’ai failli oublier, le plus important : l’histoire passionnante du café nous est évidemment expliquée. Nous avons terminé la visite par la dégustation de l’un des meilleurs café du monde ou plutôt des deux cafés : le bourbon rond et le bourbon pointu. Certes, elle est payante, 3,50 euros la tasse, mais elle vaut le détour. Moi qui n’apprécie le café que dans les gâteaux j’en redemandais. J’ai aimé boire du café pur pour la première fois de ma vie !

Bref, la Maison du Café Grillé : un petit coin de paradis à la fois visuel, gustatif et culturel. A faire sans hésiter !

 

 

Sa petite boutique charmante vend de nombreux produits issus de son jardin magique, j’ai craqué pour quelques huiles essentielles et de la poudre de Moringa.

 

L’estomac bien ouvert, nous sommes allés déjeuner à l’O’Jacaré, un restaurant recommandé par la Maison du Café Grillé. La carte est très grande mais assez onéreuse. Je vous recommande plutôt les plats du jour locaux et plus accessibles, à 14 euros. Sa terrasse très agréable et son service rapide ont suffi à nous séduire.

 

Pour l’après midi, nous nous sommes rendus à L’Entre Deux afin de visiter les cases et jardins créoles. L’office du tourisme propose des visites guidées à 10h et à 14h. C’était loupé pour nous. Mais, nous avons plus d’un tour dans notre sac ! Nous avons simplement récupéré la carte du parcours à l’office du tourisme et grâce à quelques informations trouvées sur internet nous nous sommes organisés notre propre petit tour. Cette petite balade agréable ne nous a pris qu’une quarantaines de minutes. Pourtant, il était déjà venu le moment d’aller faire les courses pour notre prochaine aventure : la montée du majestueux Piton des Neiges.

 

 

Pour finir, cette journée pleine d’apprentissage, nous avons fait le plein de forces lors de notre diner à La Detente alias Chez Gros Louis, un très bon restaurant local proposant des spécialités à prix abordables. Le service est rapide et agréable. Nous nous sommes laissés tenter par le Carry à la Dorade délicieux et bien épicés. Mais pas d’inquiétude petits estomacs fragiles, tous les aliments sont servis séparément, vous pouvez donc facilement les doser selon vos goûts.

 

 

DAY 8 : AU PLUS HAUT DE L’OCEAN INDIEN

 

 

Voici enfin le jour J. Nous sommes partis pour l’ascension du Piton des Neiges : le graal de La Réunion. Il s’agit en effet du plus haut sommet de l’océan indien à 3 070 mètres d’altitude.

 

Petit conseil by Mlle Nuche : ne regardez surtout pas tous les blogs concernant cette randonnée. Ils vous démotiveront rapidement. Et cela serait bien dommage ! Nous avons, nous même, bien hésité la veille ainsi que le matin après avoir lu différents articles à son sujet. Mais nous savions que nous le regretterions si nous ne le faisions pas. Et puis maintenant que nous étions là, allons-y ! 

 

Stop ! Pourquoi vous continuez à lire ? Vous êtes certains de vouloir prendre le risque ? Vous avez de la chance car personnellement je n’ai pas trouvé cette randonnée si difficile. Je pense donc réussir à vous convaincre. Mafate m’a donné plus de fil à retordre.

 

Le plus compliqué avec le Piton des Neige est le réveil. En effet,il faut se lever à l’aube afin de pouvoir profiter de la vue au sommet sans être envahi par les nuages. A La Réunion, le matin est toujours très dégagé, en revanche les nuages débarquent assez rapidement.

 

Nous nous sommes donc réveillés à 4h du matin. Et oui ! Ça pique un peu. Pour un départ à 5h. De là, nous avons réalisé plus d’une heure de voiture avec près de 400 virages à franchir. Dans le noir cette route est assez technique. Si tout se passe bien, vous devriez avoir l’estomac à l’envers à l’arrivée. Une petite marche vous ferait du bien ? Vous avez de la chance, 8h de balade vous attend !

 

A 6h, il fait un peu froid. Nous avons donc enfilé leggings et pulls pour commencer la montée dans le noir avec comme seule lampe de torche notre indispensable Iphone. Je vous le confirme nous n’étions vraiment pas préparé à tout cela. Nous pensions simplement faire quelques heures de marche... Preuve donc que tout le monde peut faire les randonnées de La Réunion. So Easy ! 

 

 

La première partie est assez facile. Nous avancions tranquillement, un pas après l’autre. De nombreuses plates-formes se trouvaient sur notre chemin, nous permettant ainsi de nous reposer et de ne jamais être à bout de souffle. Après 2h30 de randonnée dans une forêt fraîche et humide, nous arrivions au gîte. Nous avons aperçu quelques tables de pique-nique, nous nous y sommes installés pour prendre un petit déjeuner face à une vue incroyable.

 

 

Puis, nous sommes repartis cette fois pour entamer la partie technique : 1h50 d’ascension dans les cailloux. Attention aux chevilles ! Le décor change radicalement avec un paysage sec et volcanique. Garder le moral après 1h30 de marche sans voir la fin fut, je l’avoue, un peu difficile, d’autant plus quand la montagne nous feinte. Nous pensions être enfin arrivés au sommet, c'est alors qu’un tournant nous cachait la suite du chemin. Le coquin !

11h tapante nous atteignions notre objectif. Les nuages commencèrent à arriver, mais rien de catastrophique. Nous avons pu contempler le panorama magnifique qui s’offrait à nous.

 

 

Au plus haut de l’océan Indien, le vent est libre de tout obstacle et frappe assez violemment. Nous repartons alors après seulement quelques minutes à notre point culminant. La descente fut beaucoup plus rapide, nous l’avons dévalée en 1h30.

Le timing fut parfait : arrivée au gîte pile pour le déjeuner. Nous avons rencontré un sud-africain avec qui nous avons pris le temps de discuter. Fort sympathique, il était seul en vacances, et avait un parcours intéressant.

Dernière ligne droite : la traversée de la forêt en 2 heures. 17h à peine, nous avons fini ce qui devait être le parcourt de la mort (ou pas). 

 

En tout : 1 700 m d’ascension, 8h de randonnée et 25 kilomètres.

 

La plupart des personnes réalisent cette ascension en deux jours en passant une nuit au gîte. Mais ce dernier est réputé pour être cher et d’un confort qui laisse à désirer. Par ailleurs nous ne voulions pas perdre une journée alors que nous avions largement le temps de la faire en une journée.

 

Avant de reprendre la route, nous nous sommes baladés dans Cilaos. Profitez-en pour acheter quelques paquets de lentilles, ce sont les meilleures au monde ainsi que les plus faciles à cuisiner.

 

Nous nous sommes arrêtés pour acheter quelques samoussas et une salade pour nous faire un petit repas à l’hôtel et hop au dodo !

 

 

DAY 9 : AU REPOS (OU PAS)

 

 

Après une grosse grasse mat’, nous nous dirigeons vers La Maison de L’Abeille. Oupsi ! Nous étions un 14 juillet, elle était fermée... C’est alors qu’un gentil homme s’approche de la barrière et nous ouvre les portes de sa boutique. Nous n’aurions pas eu le droit à une visite guidée, il ne fallait pas abuser tout de même ! Nous avons goutté quatre miels raffinés et aromatisés. Celui aux letchis est incroyable, il saura vous surprendre. Pour la petite anecdote, j’ai une copine qui déteste le miel et elle adore celui-là. Il a même la chance d’avoir remporté de nombreuses récompenses en France. Testez-le !

Dommage que le propriétaire des lieux ne fut pas davantage vendeur : aucune explication sur l’histoire de la fabrication de ses miels, sur leur secret gustatif et aucun conseils d’utilisation.  N'étant pas très difficiles, cela ne nous a pas empêché d’acheter quelques pots.

 

Après la randonnée de la veille, nous avions tout de même besoin de nous reposer légèrement. La Plage de Grande-Anse fut idéale. Malgré la baignade interdite l’ambiance était extraordinaire. Amis et familles se rassemblent dans ce lieu magique pour recréer un repas comme dans leur jardin. Tables, chaises, matériel de cuisine, musique, ils apportent tout ce dont ils ont besoin pour passer une belle après midi au soleil.

 

 

Petit conseil by Mlle Nuche : ne vous mettez pas sous un cocotier, les noix tombent régulièrement. Merci à mon petit bifou pour ce bon vieux réflexe car sinon un de nous deux aurait fini assommé. Bonjour les vacances !

Et, ouvrez l’œil, il est possible d’apercevoir quelques baleines au loin. Elles vous offriront une belle danse.

 

Nous avons grignoté quelques samoussas au bord de la plage et c’était reparti pour une nouvelle petite randonnée. Nous ne sommes pas tous les jours à la réunion, pas question de passer son temps à dormir sur la plage !

 

Nous avons donc choisi de faire un tour dans la forêt de Makes. Nous nous sommes donc rendus au Grand Serré pour nous garer près d’un terrain de sport. Nous avons descendu la route jusqu’à prendre un petit pont suivant les caillebotis métalliques. Nous avons remonté l’escalier de l’autre côté du pont puis redescendu vers le Bras Montplaisir. Nous sommes passés par un champ de canne et les canaux pour prendre ensuite le Sentier de la Pente Tunnel. Après une aire de repos avec des petites tables de pique-nique sur votre droite (à ne pas louper), nous sommes descendus vers le Bras Patates. Pour finalement revenir au terrain de sport.

 

 

Pour vous dire la vérité cette petite marche d’à peine 2h ne fut pas une grande partie de plaisir. Après l’aventure de la veille, mes jambes fatiguées n’ont pas tenu le choc. Le chemin peu entretenu et la terre humide ont mis au défi mon équilibre. Je n’étais pas totalement sur mes appuis et j’ai frôlé le sol plus d’une fois. De plus, nous n’étions pas toujours très sereins concernant notre parcours, ce qui nous a causé quelques détours et un contretemps. Ainsi nous avons terminé le parcours sous la tombée de la nuit à la lumière de l’iPhone. Et quand vous voyez un arbre coupant la route et une voiture qui s’est échouée devant vous, vous avez quelques doutes sur votre direction. Etant une trouillarde, j'ai eu une petite frayeur sur la fin...

 

Je suis tout de même contente de l’avoir fait, car le naturel de ce parcours est charmant. Il nous entraine au cœur de la forêt des Makes. Et puis, comme dirait mon petit bifou, rien de mieux pour se décrasser les jambes !

 

Un 14 juillet, les restaurants sont nombreux à être fermés. Nous avons donc commandé un sauté de poisson au Bons Enfants pour le manger tranquillement à l’hôtel.

 

 

DAY 10 : A TABLE

 

 

Comme je vous l’expliquais dans mon premier article, j’adore les marchés : ils sont colorés, authentiques, regorgent de produits locaux et nous y trouvons les meilleurs spécialités.

Le Marché de Saint Pierre, ouvert le samedi matin, est impressionnant par sa taille et son monde. Nous avons fait une dégustation de coco : coco pure, eau de coco et glace à la coco. Cette dernière réalisée de manière traditionnelle est la meilleure que j’ai mangée, une véritable « tuerie » ! Les stands de samoussas ne manquent pas, nous avons suivi le monde et nous nous sommes glissés au bout de la plus longue file. Malin la guêpe !

 

 

Nous souhaitions visiter le temple Tamoul Karli juste à côté mais celui-ci fut interdit aux touristes, comme la plupart des temples sur l’île… Nous avons donc simplement observé sa façade vivante.

 

Sur la route vers le Jardin des Parfums et des Épices, nous nous arrêtons au Cap Méchant. Cette vue splendide vous coupera le souffle. Le spectacle magnifique vous rappelle toute la force et la magie de la nature.

 

 

Nous arrivons un peu avant 14h au Jardin des Parfums et Epices pour la visite guidée. Tenue par une famille réunionnaise avec qui nous parlons cuisine et partageons quelques secrets. Le jeune guide, un peu fou, n’hésitera pas à grimper aux arbres pour vous faire déguster quelques merveilles de son jardin. Une visite très sympa à ne pas manquer et qui complète très bien celle de la Maison du Café Grillé. Ces deux visites ne sont absolument pas redondantes, lors de la première nous avons parlé culture et biodiversité, lors de la seconde nous avons bavardé tradition et gastronomie. Elles se complètent donc très bien.

 

 

Pour cette dernière nuit à Saint-Pierre, nous décidons de nous offrir un restaurant un peu plus « haut de gamme » chez Nul Par Ailleurs. Les assiettes donnent envie grâce à une présentation minutieusement établie. Arômes et goûts sont également présents pour satisfaire nos papilles. Leur salade de fruit et leur crème brûlée sont particulièrement succulentes. Tenu par un couple entre un créole et une ancienne métropolitaine nous y trouvons le meilleur des deux mondes. Nous avons beaucoup discuté avec eux à la fin, ils sont très chaleureux et leur histoire est passionnante. Nous avons eu l’honneur de tester la traditionnelle dégustation de rhum arrangé comme à la fin de tout bon repas sur l’ile de La Réunion. Parfait pour s’endormir paisiblement une dernière fois dans notre grand lit confortable.

 

 

<=Découvrez la partie Nord-Ouest de L'île

Découvrez la partie Centre & Est de L'île =>

 

 

K.I.S.S. (Keep It Simple & Smile)

 

 

Cet article vous plait ? 

Partagez-le sur les réseaux sociaux ! 

 

 

Mon actualité vous intéresse ?

Abonnez-vous à mes comptes :

Instagram, Pinterest et Facebook !

@donotforgettokiss

 

 

 

 

 

 

 

KISS ON FACEBOOK
KISS ON TWITTER
KISS ON LINKEDIN
KISS ON PINTEREST
Please reload

VOUS ALLEZ AUSSI AIMER

Please reload

Please reload

THE BEST KISSES

June 16, 2019

Please reload

ABOUT ME

  • Black Instagram Icon

COMMENT MON ENTOURAGE ME DECRIT-IL ?

Pour mes amis c'est le petit bébé et pour ma famille  la petite.

POURQUOI ?