QUELLE MÉDITATION CHOISIR ?

September 30, 2017

 

 

 

Hello les petits chou’,

 

La méditation devient tendance. Mais comment la pratiquer ? Cela vous semble si difficile ? La réponse est simple : Baby Step ! N’espérez pas dès la première séance vous asseoir en position lotus et ne plus bouger ni penser pendant 30 minutes. Si vous voulez toucher les étoiles, il va falloir passer par la lune. Pour celles qui n’ont pas encore pris ce petit temps pour elles, voici un petit guide pour bien commencer.

 

 

LA MÉDITATION ACTIVE : LA MARCHE ATTENTIVE

 

Pour qui ?

  • Pour les plus débutants. Si vous êtes, en effet, un être humain normalement constitué, vous asseoir et ne plus bouger doit vous sembler être une véritable torture. Ainsi, commençons par le début et semons les petites graines de la pleine conscience en marchant.

  • Cette pratique est aussi pour ceux qui manquent de temps, elle se pratique en effet n’importe où et n’importe quand.

 

Les bienfaits 

Cette pratique très naturelle est excellente pour évacuer les pics de stress au quotidien. Elle est source d’énergie capable de vous ressourcer en un rien de temps.

 

La pratique 

Elle consiste à marcher en restant totalement concentré sur chaque pas. Il faut marcher assez lentement pour que nous restions pleinement conscient de nos moindres mouvements. Mais pas au point de perdre l’équilibre. A chaque pas, prenons conscience de ce dernier et de la façon dont nous posons le talon au sol, puis progressivement l’ensemble du pied et comment l’autre pied se décolle du sol pour aller se poser un peu plus loin. Dans un premier temps dirigeons notre regard vers le pas, pour garder pour principal objet de concentration la marche elle-même. Dans un second temps prenons le temps d’admirer également toutes les petites choses de notre environnement que nous avons tendance à oublier connectés sans cesse à notre téléphone.

 

 

LA MÉDITATION CALME : SHAMATHA

 

Pour qui ?  

Pour les esprits instables, capricieux, désordonnés, hésitants, fragmentés, confus et parfois absents. Bref, pour les rebelles à tout entraînement se trouvant constamment occupés par un bavardage intérieur maintenant, un bruit de fond dont ils sont à peine conscients.

 

Les bienfaits 

Cette pratique vise à apaiser le tourbillon de nos pensées. En aiguisant notre pouvoir de concentration, elle prépare le terrain vers la méditation zen en faisant de l’esprit un outil maniable, efficace et précis.

 

La pratique

 

Variante 1 : La méditation sur un objet

 

Pour les plus rebelles, ceux n’étant pas encore prêts à fermer les yeux lors de la méditation.

 

Choisissons un objet extérieur tout à fait ordinaire : un caillou, une fleur, une flamme... Laissons l’esprit reposer attentivement sur l’objet choisi et ramenons-le sur celui-ci dès que nous nous laissons distraire.

Concentrons-nous entièrement sur la visualisation de chaque détail de l’objet un par un, ces derniers étant de plus en plus nets au cours de la méditation. Posons notre regard sur toute la forme de l’objet du bas en haut, de haut en bas avec la même minutie que le ferait un peintre. Pour maintenir notre concentration, neutralisons tout le champ extérieur à l’objet susceptible de perturber notre esprit.

 

Variante 2 : La méditation sur la respiration.

 

Pour les plus calmes, ceux capables de fermer les yeux tout au long de la méditation et de se concentrer sur un mouvement répétitif, qui pourrait être stressant pour les grands rebelles.

 

Concentrons toute notre attention sur le souffle qui va et vient. Soyons particulièrement présents à la sensation que crée le passage de l’air dans les narines, à l’endroit où nous le percevons avec le plus d’acuité. Selon le cas, ce sera l’entrée du nez, ou un peu plus à l’intérieur ou encore plus haut dans les sinus. Notons également le moment où le souffle est suspendu, entre l’expiration et l’inspiration suivante. Puis en inspirant, concentrons-nous à nouveau sur le point où nous sentons l’air passer. Notons le mouvement des poumons avec la montée de l’abdomen à l’inspiration, puis le ventre qui se rétracte à l’expiration.

Une méthode pour raviver la concentration lorsqu’elle nous échappe consiste à compter les respirations. On peut, par exemple, compter mentalement « un » à la fin d’un cycle complet de souffle, c’est-à-dire une inspiration et une expiration, puis « deux » à la fin du cycle suivant et ainsi de suite jusqu’à dix. Nous recommençons alors à partir de « un ».

 

 

LA MÉDITATION ZEN : VIPASSANA

 

Pour qui ?

Les esprits clairs, concentrés et stables cherchant à éradiquer les émotions perturbatrices.

 

Les bienfaits 

Shamatha permet d’apaiser momentanément les souffrances sans les éradiquer. Vipassana permet, quand à elle, de reconnaître la nature fondamentale de la conscience, la façon dont les pensées surgissent et s’enchaînent. Il libère ainsi l’esprit des impuretés mentales en démasquant les illusions pour ne plus être victime de nos émotions perturbatrices.

 

La pratique 

Prenons une position confortable tout en maintenant la colonne vertébrale et la nuque bien droite. Fermons les yeux et respirons normalement. Choisissons une partie de notre corps. Gardons notre esprit fixé sur lui et notons son mouvement s’il y en a un, son poids, son contact avec le sol, nos vêtements et l’air. Quand notre esprit vagabonde ou se distrait, notons simplement les sensations qui en résultent dans le corps : penser, distractions, peurs, colères…Peu importe ce qui se produit en vous, rester vigilant et présent.

 

 

LA MÉDIATION MENTALE : LA TRANSCENDANTAL

 

Pour qui ?

Les esprits en quêtent de sens et de motivation cherchant à s’accrocher à leurs croyances, religions ou philosophie de vie.

 

Les bienfaits 

Cette pratique est efficace afin d’éliminer le stress, de favoriser la bonne santé et d’augmenter créativité, intelligence et confiance en soi.

 

La pratique 

Choisissons un mantra : un son, une phrase, ou un mot qui a de la valeur et de l’importance pour nous. Assis confortablement, les yeux fermés, répétons-le. Si le mantra est long ou s’il est en deux morceaux, nous pouvons en dire une partie lors de l’inspiration et la seconde lors de l’expiration. Le mantra devient alors le seul son que nous percevons. Il résonne en nous sans fin. Nous le récitons et nous nous y accrochons dans une simple et pure béatitude. Nous nous  détachons du champ des idées, de l’intellect et du corps pour ne percevoir que ce manta.

 

 

LA MÉDITATION PRESENTE : LA PLEINE CONSCIENCE

 

Pour qui ?

Les esprits distraits, dispersés, confus et déconnectés de la réalité la plus immédiate et la plus proche de nous.

 

Les bienfaits 

Cette pratique consiste à être parfaitement éveillé à tout ce qui surgit en soi et autour de soi, d’un instant à l’autre, à tout ce que nous voyons, entendons, ressentons ou pensons. Elle nous permet de profiter pleinement du moment présent car ce dernier est la seule chose qui n’ait pas de fin.

 

La pratique 

Observons ce qui se présente à notre conscience, sans lui surimposer quoi que ce soit, sans nous laisser attirer ni repousser. Contemplons ce qui est présent devant nous, une fleur par exemple, écoutons attentivement les bruits proches ou lointains, les parfums et les odeurs, sentons la texture de ce que nous touchons, enregistrons nos diverses sensations en percevant clairement ce qui les caractérise. Soyons entièrement présents à ce que nous faisons, que nous marchions, soyons assis, en train d’écrire, de faire la vaisselle ou de boire une tasse de thé. Il n’y a plus de tâche plaisante ou déplaisante car la pleine conscience ne dépend pas de ce que l’on fait, mais de la manière dont on le fait, à savoir avec une présence d’esprit claire et paisible, attentive et émerveillée par la qualité du moment présent, en se gardant d’ajouter à la réalité nos constructions mentales.

Lorsque nous effectuons cette pratique, nous cessons d’osciller interminablement entre l’attirance et le rejet. Nous sommes simplement attentifs, lucides, conscients de chaque perception ou sensation de chaque pensée qui surgit puis disparaît. Ressentons la fraîcheur de ce moment présent. 

 

 

LA MÉDITATION PROFONDE : LA BOUDDHIQUE

 

Comme nous pouvons le constater toutes ces pratiques s’appuient sur quelque chose afin de garder l’esprit clair et concentré sur lui-même. La raison en est qu’il est difficile de ne « penser à rien ».

Lorsque nous arriverons à nous concentrer sans avoir besoin d’un objet nous faisons un pas de plus vers la compréhension de la nature fondamentale de notre esprit. Nous nous comprenons tout simplement mieux.

 

Pour qui ?

Les esprits sous l’emprise de l’ego cherchant à développer une véritable compassion pour autrui en exerçant plus aucune pression sur les pensées et les émotions en les laissant aller et venir.

 

Bienfaits 

Atteindre le nirvana , à savoir un état de sérénité suprême.

 

La pratique

 

Variante 1 : Shiné

 

Tournons notre esprit vers l’intérieur et laissons-le contempler les images mentales pour simplement «connaître». La pleine conscience à l’état pur, illumine toutes pensées et toutes perceptions. Constatons le flux de pensées sans les analyser, sans jugement. Observons simplement ce qui se passe en nous. 

 

Variante 2 : Toglen

 

Prenons la souffrance des autres vivants et renvoyons-leur à la place du bonheur. Imaginons la souffrance des autres sous forme symbolique de fumée et inspirons-la pour la faire disparaître. Lors de l’expiration, renvoyons une lumière merveilleuse représentant ce qu’il y a de mieux pour chacun.

 

 

Prenez soin de vous.

 

K.I.S.S. (Keep It Simple & Smile)

 

P.S. : La plupart des pratiques de cet article sont tirées du livre L’art de la méditation de Matthieu Ricard.

 

 

Cet article vous plait ? 

Partagez-le sur les réseaux sociaux ! 

 

 

Mon actualité vous intéresse ?

Abonnez-vous à mes comptes :

Instagram, Pinterest et Facebook !

@donotforgettokiss

KISS ON FACEBOOK
KISS ON TWITTER
KISS ON LINKEDIN
KISS ON PINTEREST
Please reload

VOUS ALLEZ AUSSI AIMER

Please reload

Please reload

THE BEST KISSES

June 16, 2019

Please reload

ABOUT ME

  • Black Instagram Icon

COMMENT MON ENTOURAGE ME DECRIT-IL ?

Pour mes amis c'est le petit bébé et pour ma famille  la petite.

POURQUOI ?

Parce que j'ai toujours le sourire, une joie de vivre à ne plus en finir et beaucoup trop d'amour à donner.

PERSONNELLEMENT ?

J'aime me nommer Mlle Nuche car je baigne dans la plus grande des naïvetés et que je suis mademoiselle catastrophe.

POURQUOI CE BLOG ?

Curieuse, j'aime la vie, j'ai envie de la croquer à pleines dents, de ne jamais passer un jour identique et de toujours découvrir de nouvelles choses. Mais plus que la vie, j'aime les gens et le partage. A travers ce blog, je souhaiterais créer une plateforme d'échanges de bons plans, d'astuces, d'opinions et d'instants de bonheur.  

Je rêve d'un lieu capable de vous redonner la patate et toute l'énergie dont vous avez besoin pour vous dépasser et vivre de nouvelles aventures. 

K.I.S.S (Keep It Simple & Smile)

#KISS

K

I

S

S

eep

t

imple

mile

&