SOULAGER L’ACNE EN PRENANT SOIN DE SON MICROBIOTE ?

May 13, 2020

 

 

 

Hello les petits chou’,

 

Est-ce que vous saviez qu’il existe un lien entre l’acné et le microbiote ? Ainsi, pour réduire l’acné il ne suffirait pas de s’appliquer plusieurs crèmes desséchantes mais bien de prendre soin de ses intestins.

 

 

LE MICROBIOTE INTESTINAL, KESAKO ?

 

Le microbiote intestinal est constitué de plus de 100 milliards de bactéries et de micro-organismes soit 10 fois plus que nos cellules humaines. Finalement, nous sommes plus proches d'être des bactéries géantes, que des êtres humains. Cela fait réfléchir non ?

Pesant jusqu’à 5 kilos soit le même poids que notre cerveau, le microbiote est un organe à part entière que nous ne devons pas négliger. Il se trouve au sein de notre tube digestif et plus particulièrement dans notre colon.

 

Cet ensemble de micro-organismes forme un équilibre assez subtil entre des bactéries dites bonnes et des bactéries dites pathogènes ou encore mauvaises.

 

 

LIEN ENTRE L’ACNE & LE MICROBIOTE

 

A première vue, il n’est pas évident de faire le lien entre l’acné et le microbiote et pourtant !

Il existe bien une interconnexion entre le microbiote intestinal et le microbiote de la peau. Car oui, notre peau regorge, elle aussi, de milliards de bactéries.

L’équilibre de ses deux populations est interdépendant. L’équilibre dans la population intestinale, assure un équilibre au niveau de la peau. A l’inverse, un déséquilibre du microbiote intestinal va venir perturber le microbiote cutané.

 

 

POURQUOI LE MICROBIOTE INTESTINAL SE DESEQUILIBRE ?

 

Les raisons principales d’un déséquilibre au niveau du microbiote intestinal sont les suivantes :

  • Excès d’alimentation : acidifiant, inflammatoire, dénutrie

  • Stress

  • Fatigue, le manque de sommeil

  • La prise de certains médicaments, notamment les antibiotiques même contre l’acné

  • La cigarette et l’alcool

 

 

Le microbiote intestinal dysfonctionne en cas de déséquilibre entre nos bonnes et nos mauvaises bactéries. Les bonnes bactéries vont avoir tendance à disparaitre au détriment des bactéries pathogènes qui prennent le contrôle sur notre flore intestinale. Nous parlons alors de dysbiose intestinale.

 

 

QUELS SONT LES SIGNES D’UN DESEQUILIBRE DU MICROBIOTE INTESTINAL ?

 

Les signes les plus courants d’un déséquilibre au niveau du microbiote intestinal sont les troubles de digestion chronique tels que :

  • La diarrhée

  • La constipation

  • La mauvaise haleine,

  • Les ballonnements

  • Les gaz

  • Les reflux gastro-œsophagien

 

L’anxiété et la dépression peuvent également être des signes. Comme il existe un axe intestin-peau. Il existe également un axe intestin-cerveau. 90 % de notre sérotonine, l’hormone du bonheur est, en effet, produite par nos intestins.

 

Étant donné que notre microbiote régule 70 % de notre immunité, une vulnérabilité aux infections et aux allergies sont aussi les signes d’un déséquilibre intestinal.

 

Pour finir, toutes les inflammations au niveau de la peau (acné mais aussi eczéma ou psoriasis) témoignent d’un déséquilibre de notre microbiote intestinal.

 

 

COMMENT REEQUILIBRER LE MICROBIOTE POUR SOULAGER L’ACNE ?

 

L’objectif est de maintenir coute que coute l’équilibre du microbiote intestinal ou bien de le réequilibrer si nous avons noté une dysbiose

 

Pour préserver et réparer le microbiote intestinal, l’alimentation est clef. Le microbiote résidant dans nos intestins est, en effet, en contact direct avec notre alimentation. Il est important d’adapter au quotidien une alimentation favorisant la prolifération des bonnes bactéries et évitant la propagation des mauvaises.

Pour cela, 4 éléments sont importants :

 

1. Augmenter sa consommation d’aliments riches en prébiotiques.

 

Les prébiotiques sont la nourriture de nos bactéries. Comme vous l’avez compris nous ne sommes pas seuls avec plus de 100 milliards de bactéries en nous. Alors ne soyons pas égoïstes et donnons-leur aussi à manger !

Les bonnes sources de prébiotiques sont :

  • Les fruits et plus particulièrement la banane

  • Les légumes et surtout les asperges, l’artichaut, les poireaux, l’ail et les oignons

  • Les légumineuses

  • Les céréales complètes

En bref, les fameuses fibres ! 

 

2. Augmenter sa consommation d’aliments riches en probiotiques.

 

Les probiotiques sont des bactéries qui viennent en renfort aider nos bonnes bactéries à reprendre le contrôle sur les mauvaises bactéries.

Les bonnes sources de probiotiques :

  • Les légumes lacto-fermentés tels que le chou,  la choucroute

  • Le pain au levain

  • Les cornichons

  • Les olives

  • Le soja fermenté (miso, tofu)

  • Les boissons fermentées (kefir, kombucha)

 

3. Limiter sa consommation de sucre raffiné.

 

Le sucre est très inflammatoire. Il fragilise donc l’équilibre du microbiote intestinal.

Nous EVITIONS donc :  

  • Viennoiseries, sucre, bonbons

  • Farine blanche (pain blanc, semoule, pâte blanche, le riz blanc)

  • Produits laitiers

  • Produits industriels

En ALTERNATIVE au sucre, nous pouvons utiliser :

  • Le sucre de coco

  • Le muscovado

  • Le rapadura

En ALTERNATIVE du lait, nous pouvons utiliser :

  • Les laits végétaux (noisette, noix, amande, coco) sans sucre ajouté

  • Les yaourts végétaux ou les yaourts de chèvre ou de la brebis plus digestes et moins inflammatoires.

 

4. UNE HYGIENE DE VIE PLUS RESPECTUEUSE DU MICROBIOTE

 

L’hygiène de vie sera également importante pour rééquilibrer son microbiote intestinal et donc soulager son acné. On EVITE : 

  • l’alcool et le tabac

  • Les antibiotiques et anti-inflammatoires

On réduit le stress aussi bien mental que physique. Le HITT, par exemple, est une activité physique particulièrement tendance en ce moment, mais celle-ci est à faire avec modération car elle provoque un stress physique intense pour l’organisme. 

 

 

COMMENT BIEN CHOISIR SES PROBIOTIQUES ?

 

Les probiotiques, c’est bien mais à condition de bien les choisir.

  • On choisit une haute concentration en bactérie au moins 10 milliards de bactéries par jour

  • On varie aussi les souches, car chacun d’entre nous à un microbiote qui lui est propre, il faut donc être certain que les souches dans les probiotiques correspondent aux bactéries dans notre intestin

  • Les souches doivent résister au suc gastrique afin d’arriver intactes dans nos intestins

  • Les gélules doivent elle aussi être gastro-résistantes.

Nous EVITONS de consommer du lait ou du gluten en même temps que nos probiotiques, cela serait totalement contre-productif.

 

Contre l’acné adulte, la souche Lactobacillus Rhamnosus est reconnue pour être efficace.

 

Les probiotiques ne sont pas miraculeux. Un rétablissement complet de notre microbiote est progressif et long. Après un traitement antibiotique, il faut 18 mois à notre microbiote pour être de nouveau équilibré et parfaitement diversifié.

Les probiotiques renforce notre microbiote le temps de la guérison mais un changement de notre mode de vie est nécessaire afin de le rééquilibrer durablement. Sinon, le problème subsistera dès les probiotiques terminés.

 

Nous consommons donc les probiotiques plutôt en cure. Selon la problématique, la durée de la cure varie. En prévention, il est intéressant de faire des cures d’1 à 2 mois lors des changements de saison pour maintenir son microbiote intestinal au top à raison d’1 gélule prise à jeun un matin sur deux.

 

 

K.I.S.S. (Keep It Simple & Smile)

 

 

 

Cet article vous plait ? 

Partagez-le sur les réseaux sociaux ! 

 

 

Mon actualité vous intéresse ?

Abonnez-vous à mes comptes :

Instagram et Facebook !

 

@donotforgettokiss

 

 

 

KISS ON FACEBOOK
KISS ON TWITTER
KISS ON LINKEDIN
KISS ON PINTEREST
Please reload

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Do Not Forget To Kiss ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé